ABOUT (BIO - PRESS - STUDIO...) > Bio

Dans le travail de Lisa Salamandra, le corps – la figure – est l’élément primordial qu’elle manipule, détourne, et transfigure et qu’elle utilise de manière symbolique et métaphorique – comme «matière à traduction»*. Sa recherche picturale se centre sur le mode d’apparition de la figure, sa facture picturale, et son détournement. Dans cette optique, elle s’exprime très souvent à travers et autour d'un corps féminin et érotique. Sa peinture actuelle dans l’atelier se répartie au travers d'une demi-douzaine de séries en cours, certaines débutées il y a quinze ans.

*«En fait, sitôt l’artiste se l’approprie-t-il, l’enveloppe charnelle n’est plus elle-même que de manière résiduelle, accessoire. Elle est plutôt, matière à traduction.», Paul Ardenne, L’Image corps, Figures de l’humain dans l’art de XXe siècle, Paris, éditions du Regard, 2001, p. 25.

photo: Christophe Restiau, Ainay-le-Château, 2014